Berceau moteur : dépose, décapage, peinture, remontage

Crédits et remerciements à Bill2

Dépose du berceau




Ce post fait suite à celui concernant la maintenance de l’embrayage de mon T4 1.9TD ABL, où je dépose toute la transmission, ainsi que les bras de guidage inférieur.
Il me reste plus que les silentblocs de bras supérieur de suspension à remplacer, ayant déposé la boite de vitesse due à mes péripéties décrie dans mon post, je me lance dans la dépose du berceau, réfection peinture, des silentblocs, je ne touche pas à la crémaillère de DA, je l’ai remplacé il y a 5 ans.


Pour accéder aux bras de guidages supérieur, il n’est pas nécessaire de déposer le berceau comme le montre la vidéo d’Autodoc, le plus galère dans cette opération et de désaccoupler la barre de torsion du bras de guidage, dans la vidéo il fait ça en 2 minute, moi j’ai dû y passer 2 heures :furax :nrv .



Une poignée articulée facilite grandement la manip, car l’accès aux boulons n’est pas aisé.



Je vous restitue toutes mes étapes, qui sont à prendre à titre informatives, je ne suis pas un pro, j’ai dû surement faire des manips pas très catholique :meaculpa , mais c’est les mienne.

Après avoir déposé : disque de frein, étrier, bras de transmission, amortisseur, résumé ici:
https://t4zone.info/forum/viewtopic.php?p=1169482#p1169482

Je précise que la boite de vitesse est déposée, ce qui facilite l'accès au berceau.

Pour la dépose du porte moyeu complet, je déconnecte la rotule de suspension inférieure du porte moyeu, pour la rotule de suspension supérieure je repère la position du système de réglage du carrossage et desserre son boulon.





Je déconnecte la connexion du capteur ABS.



A l’aide d’un arrache rotule maison je désolidarise la rotule de direction.



Puis je dépose le boulon du système de réglage du carrossage et dégage le porte moyeu et j’opère de la même façon pour le côté opposé.





Etant donné que le dispositif d’appui WV3250 est en place, je détends les bars de torsion mais pas à fond pour que les bras de guidage soit maintenu en vue de désaccoupler la barre de torsion du bras de guidage.








Je desserre les 2 boulons de 18, et celui de 21, pour descendre légèrement le berceau afin de désaccoupler la barre de torsion du bras de guidage.







Le berceau est dégagé, un coup de dégrippant.



Voici l’opération la plus galère :? , desserrer le boulon de 21 qui se trouve entre le berceau et le réservoir.
Je n’ai pas assez de rallonge pour passer derrière le réservoir comme dans la vidéo, étant sur chandelles levé au max, je dispose de plus de place.
La photo est prise du côté droit, un levier de 60 cm à était nécessaire pour débloquer le boulon.
Par contre, le côté gauche il y a moins de place due au réservoir, j’ai dû disposer un levier de plus d’1 m pour en venir à bout :nrv , le camion doit être très bien calé pour pas se le prendre sur la couarn. :mrgreen:




En jouant avec la crémaillère de DA, je fais de la place pour accéder au dernier boulon qui est beaucoup plus simple à débloquer.






Blocage du volant en position roue droite.



Purge du circuit de direction assistée.




Je déconnecte les 2 durites de la crémaillère de DA, et dépose le boulon du cardan de la colonne de direction.





Au diable les varices :meaculpa , comment déposer le berceau, avec tout le bazar (crémaillère, barre stabilisatrice, bras de suspension) seul et surtout anticiper la repose ? :wtf :wtf :wtf


:idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea :idea
:twisted: :twisted: :twisted: Le diable :twisted: :twisted: :twisted:
:idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea: :idea:

Je le positionne sous le camion, le cul du diable côté conducteur, pour me permettre de descendre l’ensemble diable /berceau, afin d’avoir assez d’espace pour dégager le cardan de la colonne de direction.
Je cale le tout avec des planches, que j’enlèverai petit à petit pour faire descendre le berceau pour le dégager.



A l’autre bout, je dispose un cric hydraulique.



Côté conducteur le berceau repose sur le diable.



Côté passager, je descends gentiment le diable avec le cric et désaccoupler la direction.





Je retire les planches, et le tout passe sans encombre sous le cam, la sortie du berceau se fait sans forcer 8) .





La bête est sortie, direction l’atelier, pour déposer crémaillère, barre stab, bras de suspension, et mise en peinture du berceau.




Ça fait du jour.




C’est agréable de bosser à l’atelier sans être à 4 pattes sous le cam, que du bonheur. :hangf:

Donc dépose de la crémaillère, de la barre stab et des 2 bras de suspension.




Pour extraire les silentblocs j’ai repris l’idée de la mini presse DIY, de T4-wiki :

https://www.t4-wiki.de/wiki/Achslenker



Ça sort tout seul.

Puis j’ai déposé la rotule de suspension.

Pour extraire le système de réglage du carrossage de la rotule, j’ai repris l’adaptation que Gritch :hang: a apporté à son arrache rotule :

https://t4zone.info/forum/viewtopic.php?p=1182532#p1182532






Et au tour de la rotule.



Décapage et peinture



Il n’y a plus qu’à tout décaper et à peindre.



Mes rotules sup ont 4 ans, je me tâte pour les changer ou non, à l’époque j’avais choisi du Topran, quel marque me conseillez-vous?

A première vue, je trouvais le berceau assez peu atteint par la rouille, mais après nettoyage c’est pas la même chose :zyeuxkipic: .


Je décape avec une brosse rotative sur une meuleuse, mais il y a pleins de recoins inaccessibles, à la main c’est long et peu efficace :( .





Cela fait un moment que je comptais ajouter une sableuse à ma panoplie pneumatique, après un temps de récupe :wink: , je m’en suis confectionné une à l’aide des tutos du net.



Je suis impressionné par l’efficacité du sablage sur la rouille, ça ressort nickel, et ça passe de partout.



Mais il faut y passer pas mal de temps, et mon compresseur 50l a un peu de mal à suivre, je procède donc par étape.

Je comptais déposer le berceau pour une réfection peinture dans les règles.

Pour accéder aux bras de guidages supérieurs, il n’est pas nécessaire de déposer le berceau comme le montre la vidéo d’Autodoc en début de post .
Pour désaccoupler la barre de torsion du bras de guidage, je n’ai pas utilisé de rallonge, il y a peu de place, mais ça se fait. Comme je le dit plus haut une poignée articulée facilite grandement la manip, moi j'ai utilisé une poignée coulissante.



Puis tu suis la procédure de la vidéo, mais en plus fastidieux.

Bon courage, n’hésite pas si tu a besoin d’un conseil. :hang:

Je suis enfin venu à bout de la rouille du berceau :cramer .
Mais sans la sableuse, je n’aurais pas pu avoir le résultat escompté.
Je me suis procuré du silicate de verre ultra-fin, le rendement et la finition est impressionnant à comparer d’un sable classique que j’ai utilisé pour tester la sableuse.

Voici le résultat après décrassage, il est bien piqué par la rouille





Un exemple de l’efficacité de la sableuse avec le silicate de verre ultra-fin.





Ce fut long, j’ai procédé par étape, pour ménager mon compresseur, j’en suis venu à bout en quatre passes, dans le même temps je dérouillais à la meuleuse les bras de guidage, porte-moyeux et barre stab.






Pour la qualité de la peinture ainsi que la mise en œuvre, j’ai suivi les conseils d’un pote peintre, qui fait aussi de la resto de vieux tacots :hang: .
J’ai donc procédé comme suis :
-Dégraissant pro appliqué au pinceau puis essuyé au chiffon
-Destructeur de rouille aux endroits où elle persistait.
-Apprêt antirouille Chromagui, appliqué au pinceau.
-Peinture de finition antirouille Guifer.
-Et pour les endroits inaccessibles de la cire pour corps creux.





Je respectais bien les temps de séchage entre les couches, voici le résultat, ça brille 8) .





Pour les bras de guidage, porte-moyeux et barre stab, ne les ayant pas sablé, j’ai appliqué du destructeur de rouille sur l’ensemble en première couche.



Pour la suite j'attend encore des pièces :nrv pour remonter le tout.

Session silentblocs



Pour les silents blocs de bras de guidage supérieur j’ai pris la marque Lemförder, il y en a 2 differents par bras :
le plus gros : 701407077
Le plus petit : 701407087

Pour la mise en place j’ai réutilisé ma mini-presse cité plus haut.
Pour faciliter la tâche je les ai contraints dans un tube PVC de 40 préalablement fendu et taillé à la dimension voulu, et j’ai enduit le tout de savon noir, conseil de la RTA.







Pour le plus petit des silents blocs, j’ai adapté la mini-presse pour un meilleur appui.





Les silents blocs de crémaillère (701419081A) étaient bien fatigués, je les remplace dans la foulée, toujours en Lemförder.
J’ai utilisé pour l’extraction et la mise en place, une tige filetée, écrous, rondelle et une douille que j’ai coupée sur un tube acier de diamètre 32 mm.









La mise en place des nouveaux se fait facilement, toujours au savon noir.





A suivre.

Opérer le remplacement de la rotule supérieure à l’atelier c’est que du bonheur, le faire accroupi sous l'cam c’est pas la même chose.

J’ai suivi les conseils de Frenchcamper :respect concernant la marque des rotules sup "LEMFORDER", que j’ai mis en place avec l’aide de l’arrache rotule multi-service :top: .







Voici un bras de guidage aux p’tits oignons



le remplacement des silent blocs de bras de guidage sup n’est pas si difficile, je m’attendais à pire, en utilisant l’arrache rotule en mode mini presse ça facilite la tâche, mais je pense qu’avec un bon étau, d’la tige fileté et quelque douilles, c’est faisable.
Les anciens étaient bien déformés, je pense qu’après une géométrie dans les règles la tenue de route sera royale :CramerJ .

Pour la remonte, j’ai remplacé la visserie pour fixer : les bras de guidage inf et sup, bras de guidage/barre de torsion, crémaillère, palier de support de boite, et pour les brides de transmission.
Pour cela j’ai respecté le pas du filetage, 150 pour la plupart, ainsi que la résistance à l’effort, 10.9, Le premier chiffre indique la résistance à la rupture en traction exprimé en dizaine de Kg/mm², Le deuxième est la limite élastique en dizaines de % par rapport à la limite de rupture.





Pour la visserie de la crémaillère, j’ai remplacé l’empreinte d’origine en torx en 50 par du 6 pans classique.

Remontage



Et maintenant il ne reste plus qu’à remonter la bête sur le cam.





En route pour la pose.


8)
Pour serrer au couple je dispose d’une Clé dynamométrique 5-50 Nm, un adaptateur dynamométrique digital 40-200 Nm, et j’ai récemment investi dans une poignée articulée télescopique, qui me sert à desserrer des écrous récalcitrants, mais aussi pour serrer au couple avec l’adaptateur dynamométrique.



Ce dernier est très pratique à l’usage, l’affichage montre le couple en temps réel ce qui permet de juger sa force, étant encombrant, son défaut, je le retire pour des endroits exigus et reproduit la force pour le couple donné préalablement exercé.

Principaux couple de serrage utilisé pour cette maintenance:
-Écrou autoserreur sur bras de guidage supérieur : 110Nm
-Fixation barre de torsion sur le bras de guidage : 160Nm
-Fixation du berceau :-M14*1.5*40 : 160Nm, et M12*1.5*32 : 100Nm


A l’aide du diable je glisse gentiment le berceau sous le cam.





Je le cale avec des planches.





Je reconnecte la crémaillère à la colonne de direction en m’aidant du cric hydraulique.





Puis j’engage les vis de fixation du berceau sur quelques filets, ce qui me laisse suffisamment de place pour reconnectera les bras de guidage au barres de torsion et j’engage le boulon avec son écrou sur la fixation du bas, coté extérieur.
Pour la fixation haute c’est moins aisé.



Je dépose le « marteau » du système de tension de la barre de torsion, cela aide vraiment pour engager ce boulon et le faire mordre au filetage.











Puis je serre le tout au couple.



Côté conducteur.



Côté passager.



Et enfin je fini de fixer le berceau aux couples prescrit.





J’en ai fini de relater la procédure que j’ai utilisé pour la dépose du berceau ainsi que le remplacement des silent blocs de bras de guidage sup, dans l’espoir cela aide des amateurs comme moi à se lancer, le plus difficile c’est de trouver le temps.

Pour la suite de mes péripéties mécanique, voir le lien dans ma signature. :hang:
Cette page a été vue 336 fois